Infos

Accueil > Toutes les infos > Politique

Vendredi 28 Juillet 2017 - 18h00

Politique

Sophie Cluzel dévoile sa feuille de route

Sophie Cluzel, la secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées, est passée le 25 juillet en commission des affaires sociales pour présenter sa feuille de route pour le quinquennat. Axes principaux : le quatrième plan autisme, la rentrée scolaire, et l’AAH.


L’Allocation Adulte Handicapé (AAH)

 

Augmenter de 100 euros l’AAH, l’Allocation Adultes Handicapée, était une des promesses de campagne d’Emmanuel Macron. Sophie Cluzel avait déjà annoncé une hausse « de manière concrète et massive » en juin devant le Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées.  Une interview donnée à La Croix précise les conditions de mise en place de cette augmentation. La ministre explique que des négociations en cours pour la mise en place de cette augmentation et qu’une décision serait prise « d’ici à début septembre ». Mais Sophie Cluzel précise que « le contexte budgétaire est compliqué ». Le gouvernement d’Edouard Philippe s’est engagé à réduire les dépenses publiques. Or, depuis plusieurs années, l’enveloppe de l’AAH ne cesse de grimper depuis 2009, passant de 6 milliards par an 8,5 milliards en 2015 avec 9 milliards de prévus pour 2017. Cela est dû au nombre d’allocataires passé de 900.000 à 1,05 millions de personnes sur la période. D’après ce constat, l’augmentation de l’AAH prévu par Emmanuel Macron coûterait environ un milliard d’euros supplémentaires. Si le président de la République veut tenir son engagement d’augmenter l’AAH de 100 euros par mois sans passer au-dessus du cap des 10 milliards annuels, il n’aura d’autres solutions que de réduire le nombre de bénéficiaires.

 

Plan autisme et rentrée scolaire

 

Sophie Cluzel réaffirme sa volonté de faire du quatrième plan autisme une priorité pour son quinquennat. Les cinq axes principaux sont la prise en charge précoce des personnes présentant des troubles du spectre autistique, l’accompagnement des adultes autistes, l’aide des familles, la recherche et la montée en professionnalisation des accompagnements. La secrétaire d’Etat ajoute que ce plan autisme « va servir au plus grand nombre parce qu’on veut l’ouvrir sur les troubles neurodéveloppementaux » grâce aux évolutions des dispositifs.

Sur la rentrée scolaire, un comité de pilotage hebdomadaire a été mis en place avec le ministre de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer. Son but est de s’attaquer au problème du manque de place et d’accompagnants. Les Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH) et Pôle Emploi seront mobilisés pour répondre au plus grand nombre via notamment des contrats aidés. Chantier important également, le système d’accompagnant qu’il est temps de « remettre à plat » pour éviter les ruptures d’accompagnement.

 

Les autres chantiers ne sont pas oubliés

 

En plus de ces axes de travail, la secrétaire d’Etat n’oublie pas les autres sujets en rapport avec le handicap. Concernant l’emploi, elle annonce vouloir développer l’apprentissage, avec un dispositif d’emploi suivant les travailleurs handicapés et les entreprises elles-mêmes. Autres mesures : l’accès au soin, en se concentrant sur l’accessibilité des cabinets et des centres de soins ; le logement, en encourageant l’habitat inclusif ; le sport, en harmonisant handisport et sport adapté… Ont aussi été évoqués la culture, qui fait écho à un récent rapport du Sénat, mais aussi le tourisme, l’accessibilité numérique et les transports.

Elorn Goasdoué

A lire également

Commentaires

Sophie Cluzel dévoile sa feuille de route

Podcasts

Logo de l'émission Rencontres en établissement - L'avenir m'appartient

Logo de l'émission Les spécialistes - Associations solidaires

Logo de l'émission L'agenda différent de Vincent Geoffroy

Logo de l'émission Les spécialistes - Emploi et  handicap