Infos

Accueil > Toutes les infos > Société

Mercredi 07 Juin 2017 - 16h26

Design/Mobilier

Des étudiants en design créent un meuble pour malvoyants

Le tour du Made In France, 4ème édition pour la Camif, le célèbre distributeur de mobilier sur le net. Cette année, l’entreprise a misé sur l’innovation en faisant appel à l’école de design des Landes pour produire un meuble pour malvoyants. Un prototype qui devrait bientôt sortir de l’atelier de menuiserie de l’Esat du Hameau à Pau

Les jeunes diplômés de l'école de design des Landes présentent leur étagère pour malvoyants
Les jeunes diplômés de l'école de design des Landes présentent leur étagère pour malvoyants

Antoine Chagnon et Julie Biremont, duo de designers qui a prototypé une étagère pour malvoyants

Ils sont tout juste diplômés et pour leur projet de fin d’étude ils ont accepté de travailler sur un meuble pour déficients visuels. Ces deux jeunes de l’école de design des Landes ont trouvé beaucoup plus enrichissant de s’attaquer à la question du mobilier et du handicap. Antoine Chagnon a travaillé en binôme et explique qu'ils ont saisi l'opportunité qu'offrait le triple partenariat Camif/Esat/Ecole de Design pour se différencier du mobilier plus traditionnel et moins original, plus facile à dessiner.

Une étagère faite pour les déficients visuels

Tout d'abord, petite explication concernant la photo. Le fond blanc représente un mur (le mur d'une entrée d'appartement ou d'une maison). Tout le contour que l'on aperçoit en bois représente l'étagère qui s'intègre directement dans le mur. Ainsi, le malvoyant dès qu'il entre chez lui peut déposer tous ses objets dans des espaces réservés : un trou pour la canne, un endroit pour ranger ses clefs, un porte manteau sous l'étagère, et une partie plus plâne pour déposer tout autres objets. L'objectif est que "la main suive le parcours du meuble". Idem pour le départ de la maison, chemin inverse !

Le meuble de demain ?

Pour Antoine Chagnon, le meuble de demain est un meuble que l'on peut personnaliser selon ses goûts, en ajoutant ou retirant des éléments. Il n'est pas contre le fait de travailler sur d'autres projets de mobiliers pour personnes handicapées, même si son idéal est de pouvoir travailler avec des matériaux durables.

Retrouvez l'interview d'Antoine Chagnon ici :




Léo Leblond

A lire également

Commentaires

Des étudiants en design créent un meuble pour malvoyants

Podcasts

Logo de l'émission Les spécialistes - Emploi et  handicap

Logo de l'émission L'invité de la rédaction

Logo de l'émission L'agenda des associations

Logo de l'émission Le journal du handicap