Podcasts - Les spécialistes - Emploi et handicap

Lundi 07 Novembre 2016

Le service civique accessible aux personnes handicapées

Invité : Yannick Blanc, président de l'agence du service civique et Kélianne Shamalirva, actuellement en mission au service civique.

00:00

Une belle histoire ce matin, celle du parcours de Kélianne Shamalirva.  Agée de 20 ans, elle a été victime d’un grave accident de voiture il y a deux ans. Elle a réussit à se réinsérer dans la vie active et a intégré le service civique. Elle nous en expliquera sa mission et elle sera accompagnée par Yannick Blanc, lui-même président de l’agence du service civique qui nous expliquera de quelle façon le service civique est une bonne solution pour les jeunes en situation de handicap.

 

 

Le Service Civique et le handicap

  • ·  L’accessibilité est l’un des 3 principes fondateurs du Service Civique, qui sont : mixité, accessibilité et non-substitution.
  • ·  Ce principe de l’accessibilité s’inscrit également dans la volonté de rendre le Service Civique « universel », c'est-à-dire accessible à tous les jeunes qui souhaitent s’engager.
  • ·  Entre 2010 et 2015, le Service Civique a accueilli en 5 ans un peu moins de 400 jeunes handicapés. A l’époque, le président de l’Agence, François Chérèque affirme que « Nous pouvons faire beaucoup mieux.»
  • ·  En aucun cas, l’Agence du Service Civique est « soumise » à la politique des quotas. D’ailleurs cette politique volontariste n’est pas tout à fait applicable sur la classe d’âge des jeunes 16-25 ans, car la proportion de personnes en situation de handicap croît avec l’âge (un certain nombre des situations de handicap surviennent avec l’âge et/ou le travail).
  • ·  Toutefois la politique volontariste d’atteindre les 6%, quota imposé aux organismes publics comme aux entreprises, doit nous tirer vers le haut.
  • ·  Plusieurs actions ont été lancées sur ce sujet :

ü L’aménagement de la méthode de recensement qui ne permettait pas de couvrir l’ensemble des situations de handicap (car limitée à l’AH RQTH), or nous avons constaté sur le terrain que nous avions des jeunes engagés, handicapés moteurs ou psychiques, qui ne sont pas recensés comme tels.

ü L’aménagement du dispositif : Depuis le 5 août 2015, le Service Civique est désormais élargi à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap (et non plus 25 ans).

  • § Le 5 août 2015, était promulguée la loi n°2015-988 ratifiant l'ordonnance n°2014-1090

du 26 septembre 2014 relative à la mise en accessibilité des établissements recevant du public, celle qui a suscité tant de colère chez les personnes handicapées. Mais elle comportait également un article, portant le numéro 11 (en lien ci-dessous), visant à favoriser l'accès au Service Civique des jeunes en situation de handicap, qui leur permet désormais de s'engager de 16 à 30 ans (au lieu de 25 d'ordinaire).Le Service Civique est désormais élargi à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap (et non plus 25 ans). Cette extension est effective depuis le mois d’août 2015, et 11 volontaires âgés de plus de 26 ans ont donc pu signer un contrat d’engagement de Service Civique en 2015. Et 35 volontaires, depuis le début de l’année 2016.

ü En cas de handicap, l’indemnité de 577€ net par mois est cumulable avec l'Allocation aux adultes handicapés (AAH). Les organismes qui accueillent des personnes handicapées, publics comme privés (structure à but non lucratif), peuvent se voir financer tout ou partie de l'adaptation de leur poste de travail grâce au soutien de l'Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées (AGEFIPH) et du Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP). En effet, le FIPHFP (secteur public) comme l’Agefiph (secteur privé) ont ouverts leurs aides au Service Civique depuis le premier semestre 2015. souvent conditionnée à la possibilité

Agence du Service Civique - 95 avenue de France, 75013 Paris – service-civique.gouv.fr

d’avoir une aide...). Ces aides peuvent débloquer certaines situations (ex : financement d’une rampe pour un jeune handicapé moteur) mais les processus mis en place sont perfectibles (ex : il faut d’abord signer un contrat de Service Civique pour demander une aide auprès du FIPHFP, alors que la signature du contrat est

ü L’Agence a mis en place une communication dédiée pour ces jeunes :

  • § Affiche dédiée « le handicap n’empêche pas d’aider les autres »
  • § Visuels dans les publications spécialisées et le site de l’ONISEP
  • § Interventions (exemples : au CIDJ lors de journées dédiées à l’orientation des

jeunes en situation de handicap)

  • § La création d’une adresse mail dédiée : handicap@service-civique.gouv.fr

Nous avons besoin de l’appui des associations du secteur pour informer les jeunes et leurs familles sur la possibilité de faire un Service Civique et faire évoluer les mentalités à ce sujet.

  • · Les missions de Service Civique auprès des personnes handicapées sont nombreuses et pourraient encore se développer.

Plus de 5100 volontaires ont déjà réalisé une mission sur le thème du handicap depuis 2010. Cette donnée est fortement sous-estimée : de très nombreux intitulés de missions plus larges intègrent le thème du handicap (ex : les volontaires pour la solidarité d’Unis Cité).

Les établissements médico-sociaux, qui accueillent des personnes âgées comme des personnes handicapées, proposent déjà de nombreuses missions pour améliorer la qualité de vie des personnes hébergées dans les établissements. L’organisation d’activités ludiques et conviviales peut s’appuyer sur des volontaires en Service Civique (ateliers cuisine, jeux, sortie, informatique, etc.), pour le bénéfice de la qualité de vie des résidents.

Plusieurs associations (APF, Starting Block) proposent par ailleurs des missions de sensibilisation sur le handicap.

Exemple d’une mission proposée par la FEHAP

Solidarité

Accompagner
personnes
malades ou âgées dépendantes, à l’accès à la vie sociale, citoyenne et culturelle.

des handicapées,

Le volontaire interviendra dans des établissements de santé, des hôpitaux, des maisons médicalisées, des maisons de retraite, des structures d’aide aux personnes handicapées. Les activités confiées au volontaire seront les suivantes : Il initiera des projets pour projets pour permettre aux différents publics (personnes handicapées, personnes âgées dépendantes, personnes malades...) de sortir de leur environnement quotidien et de créer du lien social intergénérationnel. Ces projets peuvent avoir pour objectif de favoriser la mixité sociale et de faire se rencontrer les populations qui ont peu d’occasion d’interagir ensemble. Selon le cas, le volontaire sera amené à proposer, à mettre en place ou animer ces activités tout en favorisant l’intégration des différents publics dans celles-ci. Les activités confiées ou initiées par le volontaire devront également permettre à ces personnes de pouvoir accéder à la vie sociale (aide pour effectuer des trajets, faire des courses...) et citoyenne (accompagnement dans les démarches administratives).

Quelques exemples d’organismes accueillant des jeunes volontaires en situation de handicap qui peuvent témoigner : Unis-Cité, La Ligue de l’Enseignement, la Croix Rouge, l’UNML (missions locales)...

Agence du Service Civique - 95 avenue de France, 75013 Paris – service-civique.gouv.fr

  • ü Le Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle accueille de manière systématique des volontaires en Service Civique. Près de 450 volontaires ont été accueillis depuis 2010. Un volontaire en situation de handicap a pu effectuer sa mission au sein du ConseiI départemental en 2015. Il a un diplôme de niveau bac+2 et est atteint d'autisme (syndrome d'Asperger). Il a de grandes qualités pour parler de son parcours. Au delà de son engagement de Service Civique, il a également une fonction de "tuteur" ou parrain au sein du CG pour les nouveaux SC en situation de handicapés qui entrent, il a donc une vision d'ensemble et de partage.
  • ü L’APF est agréée depuis 2010. 240 volontaires ont été accueillis depuis. Leur objectif est d’accueillir 135 volontaires en 2016. Nous travaillons depuis 2012 avec l'APF sur l'accessibilité du Service Civique aux jeunes en situation de handicap.

A propos du Service Civique

Créé par la loi du 10 mars 2010, le Service Civique est plus qu’une politique publique pour la jeunesse, c’est une politique publique pour tous, de cohésion nationale, porteuse d’un vivre ensemble régénéré. Il a pour ambition de permettre à tous les jeunes qui le souhaitent, de s’engager au service d’une mission d’intérêt général, entre 16 et 25 ans et jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap. Indemnisé 577 € par mois, il permet de s’engager pour des missions de 6 à 12 mois, sans condition de diplôme ou formation dans une mission d'intérêt général au sein d'une association, d'un établissement public, d'une collectivité... En France ou à l’étranger et dans neuf domaines d’action : solidarité, environnement, sport, culture, éducation, santé, intervention d'urgence, mémoire et citoyenneté, aide humanitaire.Selon le décret du 11 avril 2016, le Service Civique relève du Haut- commissaire à l’engagement civique placé auprès du Premier ministre, et l’Agence du Service Civique est chargée de sa mise en œuvre. 

Commentaires

Podcasts

Logo de l'émission Les spécialistes - Associations solidaires

Logo de l'émission Le grand témoin - La parole aux aidants

Logo de l'émission L'agenda différent de Vincent Geoffroy

Logo de l'émission Le grand témoin - Santé mentale