Infos

Accueil > Toutes les infos > Société

Mardi 18 Juillet 2017 - 15h32

Voyage

Vueling prive une jeune polyhandicapée de son fauteuil pendant le vol

La compagnie aérienne Vueling au centre d'une polémique. Après avoir pu voyager vers Barcelone dans un fauteuil adapté, la jeune femme polyhandicapée a été contrainte de faire le voyage retour allongée sur sa mère.

Le 14 juillet 2017 : Lucy, polyhandicapée, fait un vol Barcelone-Paris dans des conditions délétères
Le 14 juillet 2017 : Lucy, polyhandicapée, fait un vol Barcelone-Paris dans des conditions délétères

Lucy, polyhandicapée, part le 2 juillet à Barcelone pour fêter ses 18 ans avec sa mère et sa petite soeur. A l'aller comme au retour, elles voyagent avec la compagnie aérienne Vueling. Si l'aller se passe sans problème, le retour est "cauchemardesque" pour Lucy.

En direction de Barcelone, tout se passe bien

Le 2 juillet donc, Amarantha Bourgeois, la mère de Lucy, se rend à Orly avec ses deux filles pour partir à Barcelone. Tout avait été prévu en amont de ce voyage : Amarantha Bourgeois avait pris soin de contacter Vueling afin de connaître les dimensions de leurs sièges et de faire réaliser un équipement sur mesure par un orthoprothésiste. Lucy a la motricité et la tonicité d'un enfant de trois mois : il lui est donc impossible d'être installée confortablement dans le siège d'un avion. Le fauteuil adapté qui devait pouvoir se fixer sur le siège de l'avion a coûté 1200 euros.

Le jour du départ donc, la jeune femme et sa mère sont prises en charge par le service réservé aux personnes à mobilité réduite jusqu'à la porte de l'avion. Problème : le fauteuil adapté qui avait été conçu pour que Lucy puisse voyager sans souffrir ne correspond pas aux mesures qui avaient été communiquées par Vueling. Le fauteuil ne rentrait donc pas, à cause du dossier du siège de devant. Si l'équipe de bord à un peu tiqué, Amarantha Bourgeois explique à nos confrères du Parisien qu'avec l'accord du commandant de bord, elles ont pu être "installées au premier rang où les places sont un peu plus larges." A l'aller le voyage s'est donc bien déroulé pour Lucy.

Le retour a été "cauchemardesque"

Deux semaines plus tard, lors du vol retour, ça se complique. Comme à l'aller, le fauteuil de Lucy ne s'adapte pas sur le siège. Et contrairement à l'équipage du vol Paris-Barcelone qui avait autorisé Lucy et sa mère à s'installer à l'avant, le personnel navigant leur en refuse l'accès. Le commandant de bord précise à Amarantha Bourgeois qu'en cas d'évacuation, elles gêneraient la sortie. Le pilote va même jusqu'à leur annoncer qu'elles vont être débarquées de l'avion. La mère de Lucy refuse et trouve un terrain d'entente avec le pilote : Lucy obtient l'autorisation de voyager en dehors de son siège.

C'est là que le cauchemar commence. Dans les lignes du Parisien, Amarantha explique : "C'était un exercice de contorsion ! Quand elle n'est pas bien installée, elle fait des crises d'épilepsie. Elle en a fait trois en 1h15 de vol. Les passagers étaient révoltés. On a voyagé au deuxième rang de l'avion derrière des places vides." Lucy a donc fait son retour en France dans des conditions délétères.

Vueling ouvre une enquête

Bien évidemment révoltée, Amarantha Bourgeois a décidé de ne pas laisser les choses se tasser. Elle a été en contact avec le service client Vueling le samedi 15 juillet dernier. Elle a donc obtenu des excuses, un numéro de dossier ainsi que l'annonce d'une ouverture d'enquête pour savoir ce qu'il s'est passé sur ce vol Barcelone-Paris le 14 juillet.

Amarantha Bourgeois a décidé de porter plainte pour "discrimination". Selon elle, "en 2017, cela montre qu'il y a encore de gros soucis d'accessibilité."

Clarisse Dutillie

A lire également

Commentaires

Vueling prive une jeune polyhandicapée de son fauteuil pendant le vol

Podcasts

Logo de l'émission Les petites histoires

Logo de l'émission Les spécialistes - Associations solidaires

Logo de l'émission L'invité de la rédaction

Logo de l'émission Le grand témoin - La parole aux aidants