Podcasts - Le grand témoin - Bien dans sa tête

Jeudi 07 Juin 2018

"Tous différents, c'est mieux que tous pareils !"

Invité : Josette Kalifa, artiste, chanteuse, auteure, formatrice et... de petite taille

00:00

Josette Kalifa est bien dans sa tête. Cela n'a pas toujours été le cas. La faute en partie à sa petite taille : 1,40 m.
Une différence qu'elle a mis du temps à accepter. Les moqueries et discriminations ont fait d'elle une enfant en colère. A l'âge adulte, Josette est refusée à l'école normale en raison de sa petite taille. Elle souhaitait devenir institutrice. Elle exerce alors la profession de secrétaire 20 ans durant avant d'oser se lancer professionnellement dans son rêve : devenir chanteuse.
Elle ça lui réussit !


Aujourd'hui à 65 ans, Josette Kalifa est bien dans sa tête. C'est l'aboutissement d'un long travail sur elle-même dont elle est sortie transformée. Elle raconte son histoire dans son spectacle "Loin du ciel", et aujourd'hui, sur Vivre FM...

http://www.josettekalifa.com/

Jeudi 19 Avril 2018

Solène Revol, 34 kg : une petite voix me disait de maigrir encore

Invité : Solène Revol raconte son combat contre l'anorexie mentale dans son livre "Une petite voix me disait de maigrir encore" aux éditions XO

00:00

Solène Revol

A l'âge de 16 ans, Solène Revol a tout pour être heureuse : cette adolescente d’1,60 m pour 52 kg est jolie, sportive et brillante dans ses études. Elle a des amies et un copain. Et pourtant, elle bascule dans l'anorexie. Elle se persuade qu'elle doit perdre du poids et plus elle en perd, plus elle se sent en surpoids et obligée de maigrir.

Hospitalisée pour anorexie mentale, elle n'est toujours pas convaincue d'être trop maigre et durant plusieurs mois perd encore du poids pour finalement s'arrêter à 34 kg.

9 mois plus tard, elle sort de cette hospitalisation transformée. Elle fait face à son trouble anorexique, reprend du poids, et décide d'écrire ce qu'elle a vécu pour expliquer à ses proches mais aussi aux personnes atteintes de cette maladie. Son livre a pour titre : "Une petite voix me disait de maigrir encore" aux éditions XO.

Sortie d'affaire, Solène a aujourd'hui 19 ans et poursuit des études d'ingénieur à Lyon.

 

 

 

 

Jeudi 12 Avril 2018

J'ai quitté le Maroc car être timide et gay c'était plus vivable

Invité : Hassan, 33 ans, Marocain, timide, gay et psychotique

00:00

Ce jeune Marocain de 33 ans a un parcours atypique : timide, gay et diagnostiqué psychotique, il a vécu en France, au Canada et au Maroc. C'est là qu'Hassan vit ses premières années avec un handicap : sa timidité maladive qui suscite l'incompréhension. Puis vient l'adolescence et l'obligation pour lui de cacher son homosexualité dans ce pays musulman. A l'âge adulte, doté d'un diplôme d'ingénieur informatique, il fuit le Maroc pour la France où il poursuit des études.
C'était il y a dix ans. En couple, Hassan vit tranquillement jusqu'à l'arrivée de crises de délires paranoïaques qui entraînent son hospitalisation.

A ce trouble psychotique s'ajoute sa timidité qui perdure et le gêne pour chercher un emploi et le conserver. Expatrié au Canada, il est licencié d'un emploi au bout de deux mois car, par peur de déranger sa supérieure, il ne lui communique pas une information importante.

Revenu en France, Hassan bénéficie d'un stage au sein du Medialab, le Centre de remobilisation professionnelle de Vivre FM. Ce passage lui redonne confiance et le sort d'une période d'errance professionnelle. Il est aujourd'hui en contact avec plusieurs entreprises pour un poste de développeur.

 

 

 

 

Jeudi 15 Mars 2018

"Le stage m'a redonné confiance en moi"

Invité : Elsa, Hassan, Valérie, Laetitia, Henriette, Karina, stagiaires du MédiaLab, le Centre de remobilisation professionnelle de Vivre FM ainsi que Marion Galon, toute nouvelle psychologue de ce dispositif et Rezki Mammar, l'un des formateurs en place

00:00

Les six derniers stagiaires du MediaLab relatent leur expérience au sein du centre de remobilisation professionnelle de Vivre Fm. Cette émission marque l'aboutissement de leur stage de deux mois. Ils nous racontent leur expérience et leur parcours.
La radio Vivre FM gère Medialab, un centre de formation dédié aux personnes ayant ou ayant eu des troubles psychiques, sorties du marché de l'emploi et désirant y retourner.

Medialab

Jeudi 15 Mars 2018

"Le stage m'a redonné confiance en moi"

Invité : Elsa, Hassan, Valérie, Laetitia, Henriette, Karina, stagiaires du MédiaLab, le Centre de remobilisation professionnelle de Vivre FM ainsi que Marion Galon, toute nouvelle psychologue de ce dispositif et Rezki Mammar, l'un des formateurs en place

00:00

Les six derniers stagiaires du MediaLab relatent leur expérience au sein du centre de remobilisation professionnelle de Vivre Fm. Cette émission marque l'aboutissement de leur stage de deux mois. Ils nous racontent leur expérience et leur parcours.
La radio Vivre FM gère Medialab, un centre de formation dédié aux personnes ayant ou ayant eu des troubles psychiques, sorties du marché de l'emploi et désirant y retourner.

Medialab

Jeudi 08 Mars 2018

Rencontres internationales autour des pratiques brutes de la musique

Invité : Franq de Quengo, co-directeur du Festival Sonic Protest, Eleonore Assante, directrice du fonds de dotation Entreprendre pour Aider, Stanislas Carmont, 19 ans, autiste, auteur interprète du Collectif Astéréotypie, accompagné de Christophe Lhuillier, éducateur spécialisé, et, pour le groupe des Harry's, Tristan, 16 ans, Quentin, 24 ans en compagnie de Julien Bancilhon, musicien et psychologue

00:00

Christophe, Julien, Quentin, Franq, Stan, Tristan et Eléonore

Aujourd’hui on parle musique et handicap avec une émission spéciale art et santé mentale consacrée aux Rencontres internationales autour des pratiques brutes de la musique. 
Ces Deuxièmes Rencontres sont l'occasion de découvrir des artistes qui oeuvrent aux marges de la création sonore contemporaine. Une partie d’entre eux est liée au monde du handicap psychique et mental. Quelles sont ces pratiques brutes de la musique ? Qui sont ces artistes qui les utilisent ?

On le découvre grâce à nos artistes invités parmi lesquels Tristan, 16 ans, et Quentin, 24 ans. Ils forment le groupe Les Harry's en compagnie de six autres jeunes adultes autistes qui pratiquent l'improvisation bruitiste et l'expérimentation sonore. Ils jouent régulièrement et collaborent avec des artistes tels que Fantazio ou Phil Minton. Ils animent également un mercredi sur deux l'émission Radio Tisto sur Radio Libertaire. Ils s’expriment aux côtés de Julien Bancilhon, musicien du groupe et psychologue, à l'hôpital de jour d'Antony (92) où leur groupe est né et se retrouve.

Le Collectif Astéréotypie, ce groupe rock composé de quatre jeunes adultes autistes, est représenté ici-même par Stanislas Carmont, 19 ans, auteur interprète et Christophe Lhuillier, guitariste du groupe, qui est aussi l’éducateur spécialisé qui encadre les jeunes à l'Institut médico-éducatif alternance Bourg la Reine d’où ils sont issus.
Le Collectif Astéréotypie présente en exclusivité l’un des titres de son deuxième album « L’Energie positive des dieux » qui sort le 27 avril prochain.

Ces Rencontres internationales autour des pratiques brutes de la musique sont organisées dans le cadre de la 14e édition du Festival Sonic Protest.

Vous pourrez entre autres retrouver les Harry's mercredi 14 mars à 14h pour une rencontre publique. Le Collectif Astéréotypie jeudi 15 mars à 18h pour un showcase à l'occasion de la sortie de leur nouvel album. Samedi 10 mars, de 11h à 11h15, retrouvez Stanislas Carmont pour une intervention/performance (Collectif Astéréotypie).

Plus d'infos sur les tables-rondes, ateliers et concerts de ces rencontres :
http://www.vivrefm.com/admin/podcasts/fiche/14260

Le programme complet des Rencontres internationales autour des pratiques brutes de la musique : http://www.sonicprotest.com/

Ces 2e Rencontres internationales autour des pratiques brutes de la musique sont présentées par l'association Sonic Protest dans le cadre de la 14e édition du festival Sonic Protest, avec le mécénat de la fondation Entreprendre pour Aider.

Fonds de dotation Entreprendre pour aider : http://www.entreprendrepouraider.org/

Jeudi 01 Mars 2018

"Je n'osais pas sortir de peur du regard des autres"

Invité : Salamata Dramé, atteinte de poliomyélite, témoigne des difficultés rencontrées par une personne avec un handicap visible

00:00

Salamata Dramé de l'association Handicapés de Goudiri et Environnants

Née au Sénégal, à Goudiri, près de Dakar, Salamata souffre depuis toute petite des conséquences d'une poliomyélite qui affectent sa vie. Perçue "comme un fardeau" en raison de son handicap, la jeune femme est tenue à l'écart et fuit le regard des autres. Elle a honte de son corps.

Tout change lorsqu'elle arrive en France à l'âge de 38 ans. Salamata s'épanouit alors grâce à des rencontres bienveillantes et une acceptation du handicap physique plus présente dans les mentalités. Elle devient active professionnellement.

Salamata Dramé décide aujourd'hui de donner à d'autres qui subissent ce qu'elle a vécu au Sénégal. Et c'est pour venir en aide aux personnes handicapées de son village d'origine qu'elle crée l'association des Handicapés de Goudiri et Environnants (AHGE). Pour Salamata, insérer les personnes handicapées dans le monde du travail est essentiel.

Liens vers l'association "Handicapés de Goudiri et Environnants" (AHGE) :
https://www.facebook.com/ahgeassociation.org/
http://ahge-association.org/

Jeudi 15 Février 2018

Fuite en avant en Thaïlande d'un jeune Asperger

Invité : Guillaume Alemany, auteur du livre autobiographique "Les aventures de Kawi, Parcours d'un jeune Asperger", aux éditions l'Harmattan

00:00

Guillaume Alemany,

Guillaume Alemany n'a pas froid aux yeux. A l'âge de 22 ans, il s'exile à l'étranger. D'abord quelques mois en Angleterre, puis en Thaïlande. Il y travaille dans une association humanitaire le jour, et court les filles la nuit.
Alléché par la promesse d'un emploi en Australie, il s'y rend mais rien ne se passe pas comme prévu et il devient sans-abri, contraint à dormir dans les rues de Brisbane. Après son retour en France, il fuit de nouveau vers la Thaïlande. Le pays qui lui donne le surnom de Kawi.

Ce n'est que vers l'âge de 27 ans qu'il réalise que le mal-être qu'il fuit ainsi a une explication  : le syndrome d'Asperger.
Il explique son parcours dans son autobiographie, parue aux éditions l'Harmattan, "Les aventures de Kawi - Parcours d'un jeune Asperger"

 

<123...454647

Podcasts

Logo de l'émission PODIUM

Logo de l'émission Les spécialistes - Associations solidaires

Logo de l'émission À l'asso !

Logo de l'émission L'agenda différent de Vincent Geoffroy