Infos

Accueil > Toutes les infos > Emploi

Vendredi 30 Mars 2018 - 09h42

Joyeux

Joyeux Coffee Shop, un café qui emploie des personnes handicapées

La cuisine et le service sont assurés par un personnel essentiellement composé d'employés porteurs de trisomie et de handicap cognitif.

L'entrée du café Joyeux, rue Saint-Augustin à Paris
L'entrée du café Joyeux, rue Saint-Augustin à Paris

Le Coffee Shop Joyeux a deux particularités. Le lieu propose des produits frais, tous préparés et servis par des personnes handicapées. Ce café est situé rue Saint-Augustin, entre la Bourse et l'Opéra, un quartier très fréquenté avec un public exigent. L'établissement a ouvert ses portes le 21 mars, qui a coïncidé avec la journée de la trisomie 21. Associer la qualité du service, une démarche d'inclusion, le tout dans la bonne humeur, c'est le credo des fondateurs de ce coffee Shop.

Travailler, dans un lieu ouvert

Le café parisien n’est pas le premier du genre, Joyeux a d’abord ouvert à Rennes, à l’initiative d’Émeraude Voile Solidaire. Cette fondation emmène régulièrement des personnes handicapées ou en situation de fragilité en mer à bord d’un voilier. Un jour, l’un des passagers, un jeune autiste prénommé Théo a confié son souhait, celui de travailler. De là est née l’idée d’un lieu qui emploie des personnes handicapées et qui soit ouvert au public. « C’est sûr, il y a beaucoup de limites, mais il y a aussi beaucoup de joie de vivre », explique Grégoire Jalenques, éducateur spécialisé, qui accompagne le personnel à Joyeux. « Il y a souvent beaucoup de motivation et de volonté de vivre, parce que les personnes sont déterminées à faire leur place », ajoute Grégoire. Les employés insistent aussi sur l’importance d’exercer dans le secteur ordinaire. Avant d’être serveur à Joyeux, Emmanuel, porteur d’autisme, est passé par un Esat, une entreprise du milieu protégé, une expérience qu’il n’a pas appréciée, il trouvait qu’elle le réduisait à ses difficultés. Le jeune travaille est actuellement en période d’essai, si tout va bien il restera parmi les employés du 23 rue Saint-Augustin.

Rezki Mammar

A lire également

Commentaires

Joyeux Coffee Shop, un café qui emploie des personnes handicapées

Podcasts