Infos

Accueil > Toutes les infos > Culture

Lundi 18 Décembre 2017 - 17h36

Musique

Kessy Ribe : un sosie de Ray Charles dans les rues de Paris

Le chanteur-crooner est la nouvelle sensation parisienne. Ce jeune homme venu de la Martinique, a décidé de prendre d’assaut les rues de la capitale. Tout comme son idole, il est non-voyant.

Kessy Ribe, le sosie de Ray Charles, à l'assaut de Paris
Kessy Ribe, le sosie de Ray Charles, à l'assaut de Paris

Ce jeune non-voyant de 31 ans s’appelle Kessy Ribe mais si vous l’avez croisé dans les rues parisiennes, vous avez pu le prendre pour une  réincarnation de Ray Charles. Il se produit depuis plusieurs semaines dans les rues de Paris, dans le métro, les restaurants, à la rencontre du public et espère faire carrière dans la chanson. Dernières prestations en date : à la Défense, dans le centre commercial les Quatre Temps, au pied de l’Arche et sur le toit de la Grande Arche de la Défense, samedi 16 décembre. A chaque fois, il se passe de demander une autorisation formelle et même quand il la demande, il passe outre les refus. Mais dès qu’il ouvre la bouche, branche son enceinte, une foule compacte s’agglutine de tous âges. Des parents dansent avec leurs enfants, des jeunes esquissent quelques pas, des personnes âgées fredonnent alors que Kessy entonne des standards internationaux des classiques de Ray Charles à Johnny Hallyday en passant par Lionel Richie, Pharrel Williams et Bob Marley.

Un phénomène

En quelques secondes, à chacune de ses prestations, plusieurs dizaines de personnes sont comme accrochées à ses lèvres. Son timbre de voix parvient à se rapprocher de celui de l’interprète original. Dans la foule, certains se rendent compte de son handicap. Une mère de famille confie : « quand j’ai vu qu’il était aveugle, ça m’a encore plus touché et les gens lui donnent beaucoup ». « Magnifique », commente une autre. Un peu plus loin, une jeune femme explique : « Je me suis rapprochée. J’ai trouvé qu’il chantait tellement bien que j’ai d’abord cru qu’il était en playback puis il a parlé dans le micro », avant de s’extasier : «  il chante vraiment très bien ».

Aucune autorisation

Le maître-mot de Kessy Ribe est la « spontanéité ». Dans ce cas, il ne demande pas d’autorisation de se produire ni dans les rues, ni dans les gares, ni dans les restaurants. « Non je ne demande pas l’autorisation, c’est de la perte de temps. Le fait d’être aveugle me permet de ne pas avoir de limites, de ne pas me mettre de barrières », commente-t-il.  « En tant que non-voyant, la vie est déjà dure, moi je préfère aller au culot, je n’ai pas du tout froid aux yeux et donc je réussirai », affirme le jeune homme. Aurélien, le patron du bar éphémère au pied de l’Arche, a vu ce grand gaillard allumer son enceinte et a été surpris de le voir commencer à chanter mais au final, il ne l’a pas empêché de chanter : « habituellement, je refuse. Il y a des risques que ça ne plaise pas à la clientèle mais là j’ai regardé ma clientèle et il y a des sourires, les gens dansent alors je l’ai laissé faire », affirme Aurélien.

Son rêve, le Zénith

Il peut arriver que Kessy se retrouve face à quelques résistances. « Il y a eu cette fois où un agent m’a indiqué que je ne pouvais pas rester chanter. « Je ne veux pas vous entendre chanter là », imite Kessy malicieusement. « Et moi j’ai commencé à chantonner en disant : je suis aveugle mais je préférerais être sourd que d’entendre ça », plaisante-t-il. Il y a quelques années, Kessy avait déjà tenté de percer au niveau national. Malheureusement, cette tentative n’avait pas abouti.  LAujourd’hui, il revient plus fort et semble décidé à se faire connaître d’abord dans la rue puis à se lancer à l’assaut des scènes de la capitale. Son rêve : faire un concert au Zénith. Kessy Ribe semble avoir la carrure pour arriver au firmament.

Stéphanie Sérac

Commentaires

Kessy Ribe : un sosie de Ray Charles dans les rues de Paris

Podcasts