Infos

Accueil > Toutes les infos > Culture

Vendredi 17 Mars 2017 - 12h22

Assoumani

Arnaud Assoumani, champion handi de saut en longueur s'est mis à la musique éléctronique

Le médaillé de bronze des derniers Jeux Paralympiques de Rio de 2016 vient de sortir son premier EP de 4 titres appelé Anyway my way. Il sera en concert dans la capitale au mois de mai.


Quel est le point commun entre Arnaud Assoumani et Superman ? Logiquement aucun et pourtant si : ils sont tous les deux masqués. En effet, pour faire de la musique éléctronique, Arnaud Assoumani, le champion de saut en longueur a choisit l'anonymat. avec le pseudonyme Jariath. Sur la pochette du disque, on entrevoit uniquement le bout de sa tignasse bouclée; le reste de son visage étant dissimulé sous un masque doublé d’une capuche.

« La musique a toujours été une passion que je souhaite partager »

Arnaud Assoumani rejoint donc la tribu des chanteurs masqués dont on pourra citer les Daft Punk ou le groupe d'éléctro-rock Gorrillaz. Si Arnaud Assoumani se cache derrière un pseudonyme c’est qu’il espère bien être découvert indépendamment de son statut de son sportif en tant qu’artiste à part entière. Il veut aussi être reconnu de ses pairs.

L’athlète est en effet venu à la musique en autodictacte. Passionné depuis toujours par le son c’est en 2012,  au cours d’un séjour en Californie où il est venu s’entrainer pour plusieurs mois qu’il décide de se professionnaliser. « Après mon arrivée aux Etats-Unis, tout a mûri petit à petit dans ma tête » déclare le sportif.

Il décide alors de s’inscrire dans une école de son réputé de New York "la Dubspot". Il y suit des cours par correspondance tout en continuant sa carrière sportive. « En me perfectionnant grâce à mes cours, j’ai commencé à produire différents sons et sortir un EP est devenu une évidence pour moi."

Et Jariath n’a pas l’intention de s’arrêter à un disque « Il ne s’agit pas d’un one shot (...) j’ai déjà le projet de sortir un nouvel EP bientôt, tout en poursuivant ma carrière sportive."

Un pont entre les arts et le sport

La chanson phare de ce premier EP (ou extended play, un format musical plus court qu’un album mais plus long qu’un single) c’est "Dancing alone". Le clip est sorti courant janvier.

Grégoire Pennes, le champion français de trampoline est le personnage principal du clip et le danseur. Côté réalisation, un autre sportif  le judoka Adrien Bourguignon. Idem pour Ugo Legrand, autre champion de judo qui a intégré le projet en réalisant l’ensemble des photos du making-off.

Enfin, Arnaud a fait appel à son grand ami et champion de taekwondo, Mamedy Doucara. Il a réalisé l’ensemble des photos pour la cover de l'EP ainsi que les différents visuels.
Un concert à Paris.

Pour le lancement de ce premier EP Jariath s’est offert La Maroquinerie. C'est dans cette mythique salle de concert parisienne que la release party a eu lieu le 10 janvier dernier.Si vous l’avez raté, Jariath revient sur scène en mai dans la capitale. La date précise et le lieu du concert seront dévoilés d’ici une dizaine de jours.  L’EP, lui, est disponible à la vente pour la modique somme de 7,99 euros.

Marie Debeine

A lire également

Commentaires

Arnaud Assoumani, champion handi de saut en longueur s'est mis à la musique éléctronique

Podcasts

Logo de l'émission Ça des méninges !

Logo de l'émission Ça des méninges !

Logo de l'émission Au plus près de la recherche

Logo de l'émission Les petites histoires