Publié le : Lundi 12 Février 2018 - 17h20

« Miracle »

L’Eglise reconnaît comme un « miracle » la guérison d’une sœur de Beauvais


Une religieuse a pu retrouver l’usage de ses jambes après un pèlerinage dans la cité mariale. Pour le Vatican, cette guérison porte à 70 le nombre de miracles liés à cette ville.

 

Sœur Bernadette Moriau a commencé à ressentir les symptômes du syndrome de la queue de cheval à partir de l’âge de 27 ans. Cette sœur du couvent franciscaine ne pouvait plus marcher sans aide, elle a même subi quatre interventions chirurgicales, en vain. En 2008, la religieux effectue un pèlerinage à Lourdes, dans les Pyrénées Atlantiques. Peu après, Bernadette Moriau ressent « une sensation inhabituelle de relâchement et de chaleur dans tout son corps » et « perçoit comme une voix intérieure qui lui demande d’enlever l’ensemble de ses appareils, corset et attelle ». La religieuse interrompt alors ses traitements, elle a retrouvé depuis l’usage de ses jambes. Le 11 février, l’évêque de Beauvais (Oise) a reconnu la nature miraculeuse de cette guérison.

L’Église a fait mener plusieurs examens médicaux

On dénombre 7 000 guérisons sur des pèlerins qui se sont rendus à Lourdes, mais jusque là seuls 69 ont été reconnues comme miraculeuses. Bernadette Moriau est la 70e personne considérée comme miraculée par le Vatican. Entre 2013 et 2016, la religieuse a subi trois examens médicaux, elle a également fait l’objet d’expertises. Le Bureau des constatations médicales, chargée de ces investigations a officiellement affirmé « le caractère imprévu, instantané, complet, durable et inexpliqué de la guérison ». Née en 1939, la religieuse est entrée sous les ordres à 19 ans puis est devenue infirmière en 1965. Le 13 février, elle participera à la conférence de presse organisée avec le président du Bureau des constatations médicales et de l'évêque de Beauvais, dans cette ville de l'Oise.

 

 

Rezki Mammar