PubliƩ le : Jeudi 13 Avril 2017 - 11h45

Présidentielle 2017

Portrait d’électrice aidante : Amélie Vicens « Benoît Hamon : une vision à long terme »


Amélie Vicens, électrice de Benoît Hamon, et son fils

Amélie Vicens a 47 ans, elle réside à Colombes en région parisienne, elle est économiste et mère d’un enfant pluri-handicapé. Alors que près de 4 Français sur 10 ne savent pas pour qui voter, son choix est fait. Elle vote Benoît Hamon.

Amélie Vicens a un fils pluri-handicapé de 10 ans et demi. Atteint de tétraparésie et d’hypotonie, il ne peut pas utiliser ses 4 membres normalement, tenir assis, ou debout. Il entend grâce à un appareil, ne parle pas, mais comprend tout ce qui se passe autour de lui.

Amélie Vicens a l’intention de voter pour Benoît Hamon. Elle retient notamment son positionnement à gauche, sa politique économique et sa vision à très long terme.

 

 

La Colomboise enseigne tour à tour l’économie, les mathématiques, puis travaille pour le centre d’action sociale de la ville de Paris. Activité qu’elle cesse il y a 7 ans pour s’occuper de son fils. « Il a l’autonomie d’un enfant de 9 mois », explique sa mère.

Le revenu universel : primordial pour les aidants

Le revenu universel : elle y est favorable. Elle adhère à l’idée de « compléter les revenus » et « soutenir le pouvoir d’achat », pour « relancer la croissance ».

 

 

En tant qu’aidante qui ne peut pas travailler, c’est une mesure extrêmement importante pour elle. Amélie explique qu’elle a actuellement une situation financière « très très juste ». Sans l’aide du père de son fils, « je ne sais pas comment je vivrais », confie-t-elle.

 

 

Benoît Hamon a-t-il les qualités pour être un bon président ? « Oui » répond l’économiste. Elle le trouve posé mais ferme, il lui semble « sortir du lot en termes de probité ». Elle souligne aussi un certain charisme et son humour.

 

 

Lire également :

Portrait d’électeur aidant : Claude Fortin « François Fillon, un choix rationnel »

Portrait d'électrice handicapée : Muriel Mourgue « Marine Le Pen ne me décevra pas »

Portrait d'électeur handicapé : Yanis Bacha « Emmanuel Macron c'est la bienveillance »

Portrait d’électeur handicapé : Stéphane Huet « Jean-Luc Mélenchon, le plus proche des gens »

Charlotte Guyot